Comment soigner la cataracte ?


  Elle correspond à l'opacification du cristallin et la chirurgie est le seul traitement efficaceni les médicaments ni le laser ne permettent de guérir la cataracte.



1. La prévention


      Il est difficile d'éviter une cataracte. Le cristallin recueille la lumière et la condense sur la rétine, mais sous l'effet des UV, il s'oxyde et devient de plus en plus opaque. Il existe beaucoup de facteurs qui peuvent entraîner une cataracte, c'est pourquoi il faut faire attention aux nombreuses agressions que peut subir l'oeil : 

  • porter des lunettes de soleil lorsque la luminosité est trop intense,
  • arrêter de fumer,
  • manger des fruits et des légumes, riches en antioxydants, ils préviennent l'apparition de cataracte,
  • des collyres riches en antioxydants peuvent également être efficaces pour prévenir la maladie,
  • ne pas prendre de cortisone.
Et tous les six mois, il faut réaliser un test de l'acuité visuelle, si elle est inférieure à 5/10, alors c'est peut-être une cataracte. Cette baisse de vision peut être très gênante, notamment pour conduire.


2. La chirurgie 


L'intervention chirurgicale vous est proposée par votre chirurgien lorsque la cataracte entraîne un retentissement certain sur votre vision et votre vie quotidienne. Même s'il s'agit d'une opération assez simple réalisée sous anesthésie locale, c'est un traitement lourd qui nécessite beaucoup de précautions après l'opération. Il y a deux opérations différentes :



a. Manuellement


    Elle consiste à enlever le cristallin de l'oeil pour le remplacer par un cristallin artificiel ou une lentille intraoculaire.

    L'opération est réalisée sous microscope, elle se déroule en plusieurs étapes:


  •     on pratique une incision dans la cornée de huit à dix millimètres et on peut ainsi extraire le noyau du cristallin ,
  •     on insère, à la place du noyau, un implant qui peut se plier et passer par le trou de trois millimètres, il est placé derrière la pupille;
  •     la micro incision est ensuite suturée.


b. Par phacoémulsification


  Le plus souvent l'intervention n'est pas réalisée manuellement mais à l'aide d'une sonde à ultrasons. Elle permet de fragmenter et d'aspirer le cristallin à travers une incision de 3 à 3,2 mm. 

Le chirurgien nettoie ensuite parfaitement le sac cristallinien des débris restants afin d'y placer l'implant.

Cette incision étant très petite elle n'est pas suturée.




Nous pouvons observer ici les principales étapes d'une opération de la cataracte :






3. Mise en place d'un implant intraoculaire

         





   Il y a différents implants ou lentilles qui peuvent être placés à la place du cristallin, ils sont transparents et ont tous des propriétés différentes et le chirurgien décide de l'implant qui convient à son patient. Il y a quatre principaux implants :



a. Les implants monofocaux 


Ils peuvent ou alors corriger la vision de loin, et il sera alors necessaire de porter des lunettes en vision de près, ou inversement ils peuvent corriger la vision de près et il faudra porter des lunettes en vision de loin. Ce dernier choix est souvent réalisé, par exemple chez le myope, la puissance de l’implant étant réglée pour la vision de près, avec persistance d’un petit degré de myopie qui nécessitera le port de lunettes en vision de loin. Et étant donné que ce sont souvent des personnes âgées qui se font opérer de la cataracte, il est important pour elles de pouvoir lire sans lunettes, elles font donc le choix d'avoir des implants monofocaux leur assurant une bonne vision de près.


                          vision nette d'un objet rapproché   -   vision nette d'un objet éloigné


b. Les implants toriques 

Ces nouveaux implants corrigent l’astigmatie, grâce à un positionnement précis programmé avant l’intervention. Ce positionnement est rendu possible par des repères placés sur l’implant. Ils sont donc utilisés par les astigmates qui se font opérer de la cataracte.


c. Les implants multifocaux 

   Il s'agit également de nouveaux implants qui permettent à l’œil d'avoir non seulement une bonne vision de loin mais aussi de près sans avoir à porter de lunettes ni de lentilles. Il existe deux sortes d'implants multifocaux :

  • Les implants réfractifs : ils permettent d'avoir une bonne vision de loin et de près grâce à la présence de marches concentriques de puissances différentes, ils garantissent également une bonne vision intermédiaire


  • Les implants diffractifs : ils utilisent  les micromarches de Fresnel pour effectuer une diffraction de la lumière. Elles divisent la lumière en deux foyers : de près et de loin, donc la vision intermédiaire  est tout de même moins nette. Ces marches sont en général de plus en plus petites du centre de l'implant vers la périphérie afin de répartir l'énergie lumineuse selon le diamètre pupillaire pour avoir une vision la plus nette possible. 
Nous pouvons remarquer ici l'addition des deux foyers (f) qui garantit une bonne vision de près et une bonne vision de loin :





Ces implants garantissent une nette amélioration qui en général permet de ne pas avoir à porter de lunettes ou de lentilles mais 28 % des patients qui se sont fait opérés y ont recours quelques mois ou quelques années plus tard. 


d. Les implants multifocaux toriques 

Ces nouveaux implants sont capables de corriger à la fois l’astigmatisme et la presbytie, ils élargissent le champ d’application des implants multifocaux.


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site