Créer un site gratuitement Close

Comment soigner le glaucome ?


Les causes précises du glaucome n'étant pas connues, il est impossible de le guérir. Cependant, des traitements médicaux servent à empêcher cette augmentation de la pression dans l'oeil, ainsi que le laser ou la chirurgie. Les traitements des glaucomes étant seulement utiles à ce que la pression intra-oculaire n'augmente pas, ils sont prescrits à vie et il ne faut pas les arrêter sans avis médical. De plus, chaque patient développe différentes formes de glaucomes à différents stades d'évolution, les traitements sont donc adaptés à chaque cas, il n'existe pas de traitement standard. 


1. Prévention

a. Pour éviter d'avoir un glaucome à angle ouvert :

  •  il faut faire attention à la cortisone, c'est une hormone que tout le monde sécrète grâce à une petite glande située au-dessus des reins, mais elle est souvent utilisée comme hormone de synthèse pour traiter des maladies, elle est par exemple utilisée en chimiothérapie. Beaucoup de glaucomes sont dus à la prise de cortisone, et la plupart des patients ne savent pas qu'ils en consomment.
  •  il faut passer un examen complet de la vue incluant une évaluation du nerf optique : analyse des fibres du nerf optique pas GDX ou OCT. Le GDX permet de quantifier les fibres du nerf optiques, grâce à un faisceau de lumière polarisée envoyé sur la rétine.
  •  il faut connaître sa pression intraoculaire.
  •  il faut consulter un ophtalmologiste régulièrement surtout pour les personnes à risque. Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent contribuer à diminuer l'incidence globale du glaucome.


b. Pour éviter d'avoir un glaucome à angle fermé :

  • il faut vérifier la profondeur de la chambre antérieure en utilisant l'étude visuelle de l'angle irido-cornéen : c'est une gonioscopie.
  • dès que l'angle se ferme trop, il faut réaliser une iridotomie.

 

 

Une gonioscopie : on observe bien ici l'angle iridocornéen grâce aux deux rayons lumineux.

 


2. Les traitements médicaux

a. les collyres

Ce sont les médicaments les plus prescrits, ils se placent directement dans l'oeil ; ils en existe différentes formes :

- les collyres bêta-bloquants abaissent la pression intra-oculaire en diminuant la production d'humeur aqueuse. Ils ne provoquent pas beaucoup d'irritation mais peuvent entraîner des troubles respiratoires ou cardiaques. Le TIMOPTOL a été le premier commercialisé mais peut entrainer une intolérence locale par sécheresse oculaire et il existe des contre-indications générales : asthme, bloc de conduction cardiaque ... Les autres bétabloquants sont plus récents et mieux supportés.

- les collyres myotiques, comme la pilocarpine, abaissent la tension de l'oeil en diminuant la taille de la pupille, cela facilite l'écoulement de l'humeur aqueuse. Ils sont parfois associés à des bêta-bloquants et peuvent entraîner des maux de tête et une gêne à la vision dans l'obscurité.

- les collyres α₂-stimulants diminuent la production d'humeur aqueuse.

- les collyres inhibiteurs de l'anhydrase carbonique diminuent la production d'humeur aqueuse. L'anhydrase carbonique est une métalloprotéine à zinc activant l'hydratation du CO2 en acide carbonique selon la réaction : CO2+ H2 ¾® CO3H2 <=> CO3H- + H+

Il existe sept isoenzymes de l'anhydrase carbonique, le plus connu étant de type II. L'anhydrase carbonique est présente au niveau du corps ciliaire.

- les collyres analogues des prostaglandines favorisent l'écoulement de l'humeur aqueuse. Ils peuvent parfois modifier la couleur des iris "noisette".


b. Les comprimés

    Les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique prescrits en comprimés peuvent être plus efficaces que ceux prescrits en collyres mais ils peuvent entraîner fatigue, crampes et fourmillements. Ces effets secondaires peuvent être limités par un régime riche en potassium. 

 

3. Le laser

Il permet d'agir sur les structures internes de l'oeil sans avoir à recourir à la chirurgie. Trois grandes techniques utilisent l'énergie lumineuse du laser pour abaisser la pression intra-oculaire: la trabéculoplastie, l'irodotomie et le cycloaffaiblissement.

 

a. La trabéculoplastie

Cette technique est utilisée en cas de glaucome à angle ouvert (glaucome chronique).

Le trabéculum qui joue le rôle de filtre ne permet pas d'évacuer en quantité suffisante l'humeur aqueuse produite. Avec le laser, dirigé sur le trabéculum, on réalise de très petits trous pour faciliter son l'écoulement. Il s'agit d'une opération sans douleur qui ne necéssite pas d'hospitalisation.  

         

b. L'iridotomie

Elle n'est réalisée qu'en cas de glaucome par fermeture d'angle. Cette technique consiste à réaliser un trou dans l'iris pour permettre à l'humeur aqueuse d'aller du corps ciliaire (où elle est secrétée) vers le trabeculum.

 

 

 

 

 

 

 

 

c. Le cycloaffaiblissement

Il consiste à diminuer la capacité de production d'humeur aqueuse par le corps ciliaire, il est réalisé avec différents types de lasers et n'est à envisager que si les autres traitements ne sont pas possibles.

 

4. La chirurgie

Les opérations chirurgicales sont en général envisagées lorsque les médicaments ou le laser ne sont pas possibles, elles permettent d'abaisser la pression   intra-oculaire. 

 

 

 

a. La trabéculectomie

Cette technique est utilisée en cas de glaucome à angle aigu (ou fermé) et se déroule en deux étapes:

  • une micro incision permet d'ouvrir un petit volet.

  • une seconde incision permet d'atteindre le trabéculum.

Cela créé un nouveau passage permettant à l'humeur aqueuse de circuler, et fait apparaître une bulle de filtration presque invisible qui témoigne de la circulation de l'humeur aqueuse. 

 

 

 

 

b. La sclérectomie

Cette opération comprend également deux étapes:

  • on excise une fine lamelle pour créer un passage pour que l'humeur aqueuse puisse circuler.

  • un petit implant est inséré afin de maintenir le nouveau passage créé.

Ces opérations garentissent la plupart du temps des résultats satisfaisants, mais comme après toute opération il y a des risques de complications : saignements, baisse de vision, fluctuation de la pression intra-oculaire ou encore opacification du cristallin.

 

 

 

 




 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site